Presentation de la CRAO

Publié le par asso.crao.over-blog.com

 

 CRAO LOG

 

L’association CRAO, Communauté des Ressortissants d'Afrique de l'Ouest, créée depuis 1979 par nos parents, les primo arrivants, est aujourd’hui prise en charge par la nouvelle génération, les jeunes sénégalais qui ont conscience des difficultés auxquelles l’on peut être confronté quand on est immigré ou enfant d’immigré en France.

 

Ce sont ces problématiques inhérentes au statut d’étranger qui ont été à l’origine de la création de l’association et qui maintenant motivent encore la nouvelle génération à reprendre le flambeau. Egalité, lutte contre l’exclusion, le racisme, la difficulté à s’insérer socialement et professionnellement, le questionnement identitaire constituent différents points sur lesquels l’association doit comuniquer et agir.

 

Mais avant d’être revendicatrice, la CRAO se veut aujourd’hui fédératrice d’un brassage des populations et d’un pluriculturalisme au bénéfice de tous.

 

C’est maintenant plus de 300 membres actifs qui travaillent tout au long de l’année à l’élaboration d’un grand nombre d’activités permettant une participation de sa communauté à la vie de cité.

 

Enracinement et ouverture est devenu son credo.

 

 

Elle a 4 objectifs essentiels :

-         Contribuer à l’évolution harmonieuse des ressortissants africains dans la vie de la cité.

-         Favoriser l’enracinement et l’ouverture pour mieux vivre ensemble.

-         Promouvoir les cultures d’Afrique Noire.

Permettre une médiation avec les acteurs sociaux, politiques et culturels.

 

La Mairie de Roubaix, le consulat du Sénégal à Lille et les associations de la ville, soutiennent la C.R.A.O dans la réalisation de ses projets.

L’association est reconnue comme un véritable acteur de la ville de Roubaix.

Un acteur citoyen qui agit pour un mieux vivre ensemble comme le témoigne sa devise :

« Echanger pour mieux s’accepter ».

  thumbnail-5-.jpg

 

    Contacts :

Michael VEGAS coordinateur :  03.20.73.72.83

Mail : asso.crao@wanadoo.fr

Commenter cet article